Ma tête mes racines

Cette installation du collège est le résultat d’une réflexion sur les racines, nos racines. L’objectif de cette œuvre est de sensibiliser au besoin de comprendre d’apprécier les connaissances et les relations créées autour de notre population d’étudiants d’origines et de cultures si diverses, ce que cela nous apporte comme expérience de vie, richesse culturelle, bonne volonté et acceptation de la différence: l’ouverture au monde.

C’est une œuvre composée de deux éléments: un bâton avec une sculpture en forme de racine exposé dans le jardin dans un mouvement fluide autour du baobab, symbole de notre école; le deuxième élément est un masque fixé autour des colonnes de l’entrée principale du lycée, la forme artistique figurative et représentative de la culture africaine.

L’élément esthétique qui unit ces deux éléments est la couleur blanche utilisée pour être le symbole universel de la paix, la somme de toutes les fréquences qui composent la lumière blanche, la page vierge qui peut être écrite ou réécrite, comme la couche protectrice de chaux du tronc du grand baobab au jardin.

Fabriquée avec des matériaux simples et pauvres tels que le vieux papier journal, la colle blanche et la peinture blanche sur un bâton de bois usé, l’oeuvre sert ici à valoriser la production au détriment de la matière.