Luanda

Nuages
  • Nuages
  • Temperature: 26 °C
  • Vent : Sud, 14.8 km/h
  • Lever du soleil : 06:11
  • Coucher du soleil : 18:29
Signalé le :
sam, 25/02/2017 - 03:00
  • Visiteur unique : 67,629

Mot du Proviseur

Chers visiteurs, chers membres de la communauté scolaire,
 
Je vous souhaite la bienvenue sur notre site.
Le lycée Alioune Blondin Beye est conventionné avec l’Agence pour l’Enseignement du Français à l’Etranger (AEFE), un réseau de l’enseignement français qui est le premier du monde par son ampleur et sa densité.
 
De la maternelle à la terminale, l’établissement accueillera à cette rentrée 2016/2017, 939 élèves, 650 au Primaire 289 au Secondaire : 39,5% de nationalité française, 48% de nationalité angolaise et 12,5% d’autres nationalités.  Il offre aux élèves la possibilité de suivre un enseignement parfaitement conforme aux standards de l’Education nationale en France tout en étant ouvert sur la culture et la langue du pays hôte. L’excellence de son enseignement  permet à chaque élève de favoriser un projet personnel de formation et de réussir brillamment aux examens. Le taux obtenu de mentions au Baccalauréat est très important.
 
Le projet d'établissement promeut au Primaire et au Secondaire, la langue et la culture françaises, l'ouverture à la diversité culturelle et linguistique, ainsi que l'acquisition de valeurs fondant notre système éducatif français. En fin d'année dernière, ce projet a fait l'objet d'un avenant pour être en parfaite adéquation avec la réforme du collège qui entre en application à la rentrée 2016.
 
Les travaux d'extension de l'établissement ont débuté à la fin du mois d'août. Vous trouverez sur notre site l'historique du projet et sa présentation. Nous tenterons bien évidemment de faire l'impossible pour que le fonctionnement normal de l'établissement n'en soit pas trop perturbé et que les élèves puissent en toute sérénité et sécurité suivre leurs cours.
 
Je le rappelle, c’est pour le Proviseur du Lycée Alioune Blondin Beye à Luanda une aventure particulièrement exaltante que de diriger, épaulé par une équipe d’encadrement d’expérience, cet établissement, notamment par la diversité de ses aspects. Il faut être un peu visionnaire, entrepreneur et diplomate tout à la fois, et veiller continûment à améliorer encore ce qui peut l’être. Force est de constater toutefois que chacun, au Primaire comme au Secondaire, met tout en œuvre avec conscience et volonté, pour faire réussir les élèves au mieux de leurs capacités.
 
Et pour vous convaincre davantage de l’exactitude de mon propos, je vous invite à vous connecter régulièrement sur ce site afin que vous puissiez prendre connaissance de l’actualité du Lycée, des reportages photos et de tous les efforts qui y sont entrepris.
 
Je remercie tous ceux qui contribuent à faire que cet établissement demeure un espace où il fait bon vivre et travailler, et pour conclure, je souhaite aussi aux élèves tous mes vœux de réussite et de bien-être.
 
François Fachan

 

Le nouveau projet d'établissement :

Vous trouverez, ici, une synthèse de notre nouveau projet d'établissement
Pour la version complète : cliquer ici
 

 

ALIOUNE BLONDIN BEYE

Représentant au Secrétariat des Nations Unies en Angola de 1993 à 1998.
                              
Né au Mali le 8 janvier 1939, Alioune Blondin Beye a fait ses études de droit à l'Université de Dijon. Rentré au Mali, il fait carrière dans l'administration. Puis il occupe différentes fonctions ministérielles (Jeunesse et Sports, et, pendant 10 ans, Affaires Etrangères et Coopération Internationale). De 1986 à 1993, il dirige la Banque Nationale de Développement. En 1993, il est nommé représentant au Secrétaire Général aux Nations Unies en Angola. C'est l'artisan principal du Protocole de Lusaka signé le 11 Novembre 1994, pour rétablir la paix en Angola par la voie de la négociation. Puis il supervise l'application de cet accord. L'avion qui le transportait pour une mission en Côte d'Ivoire s'écrase le 26 juin 1998. Alioune Blondin Beye était un homme hautement apprécié pour sa simplicité, son intelligence et son dévouement.

« Ancien du détachement français de l'UNAVEM en 1995, je constate avec plaisir que votre établissement porte le nom de celui qui était à la tête de tous les éléments de l'ONU en Angola, Maitre Alioune Beye. Certes nous avions peu de contact avec lui en raison de nos fonctions très différentes mais nous savions qu'il défendait avec beaucoup de constance la francophonie au sein d'un organisme à forte majorité anglo-saxonne. Je me souviens en particulier de cette allocution en français qu'il prononça ès-qualité à tous les cadres de la Mission de l'ONU en Angola. Cela nous avait confortés.
J'espère que tous les élèves de l'établissement marcheront sur les traces de cet homme remarquable et qu'ils sauront s'inspirer de son esprit dans la défense de la francophonie et de l'esprit français en général. »

M Jean-Louis Popineau